Les chiffres de l’assurance santé alarmants d’après une étude Que Choisir

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Le magazine Que Choisir met en avant l’état d’urgence du système de santé en France. Les français y sont interrogés sur la santé en général et sur les dépenses de santé en particulier. Le bilan est sans appel.

Dans un premier temps, l’étude de Que Choisir montre que 34 % des étudiants ont renoncé à consulter un médecin ou tout simplement se faire soigner, faute de budget nécessaire. Le journal rappelle que plusieurs facteurs ont entrainé une forte hausse des dépenses de santé.

Ainsi et en premier lieu, l’augmentation des taxes sur les contrats de mutuelle santé est constante depuis plusieurs années. Les taxes sur l’assurance santé ont en effet été multipliées par 7 depuis 2005 d’après la Mutualité Française.

Dans un second temps, l’application de la franchise médicale tend à se généraliser, obligeant le patient qui consulte à une prise en charge forfaitaire de sa consultation. Cette franchise médicale représente un coût de 1 euro pour une consultation médicale, 0.5 euro sur n’importe quelle boîte de médicaments et le forfait hospitalier peut atteindre 18 euros par jour d’hospitalisation.

En dernier lieu, le déremboursement des médicaments s’accélère ces dernières années et n’incite plus les français à consulter leur médecin généraliste pour une pathologie qu’ils ne jugent pas sévère. Pendant le même temps, et malgré les mesures, les dépenses de santé ont quand même augmenté de plus de 6 milliards d’euros sur les 5 dernières années. Les étudiants sont certes particulièrement touchés, mais les seniors ne sont pas en reste face aux dépenses de santé de plus en plus importantes et au coût des mutuelles qui est le plus souvent lié à l’âge de l’adhérent, foi de l’étude de le Comparateur Assurance en septembre dernier.

A propos de cette enquête du magazine Que Choisir, Didier Tabuteau, responsable de la chaire Santé à Sciences Po, précise qu’à l’hôpital les soins sont pris en charge à environ 85%, mais que les soins les plus courants ne le sont qu’à 50%. Il devient alors impossible de se soigner sans souscrire une mutuelle santé.

Pourtant, choisir une bonne mutuelle santé permet de se faire rembourser une bonne partie des dépenses de santé. L’utilisation d’un comparateur de mutuelle évite bien des désagréments au moment crucial du choix de la mutuelle santé. Il existe même des dispositifs comme l’aide à la complémentaire santé qui permet aux personnes ne pouvant bénéficier de la CMU d’accéder à moindres frais à un devis de mutuelle santé.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »